Comment aider bébé souffrant de RGO à mieux dormir ?

Chaque année, près de 30% des jeunes nourrissons souffrent de reflux gastro-œsophagien (RGO), une affection courante qui peut entraîner des difficultés de sommeil chez le bébé. Trouver des solutions pour aider ces tout-petits à dormir de façon plus paisible peut sembler un véritable casse-tête. Ne vous serait-il pas agréable de comprendre les mécanismes de ce trouble et d’apprendre à le gérer ? Si vous vous posez cette question, alors cet article est fait pour vous.

Comprendre le RGO chez le bébé

Le RGO est un phénomène qui survient lorsque les contenus de l’estomac du bébé remontent dans son œsophage, provoquant des régurgitations et parfois des douleurs. Ceci est dû à l’immaturité de la valve située entre l’œsophage et l’estomac (le sphincter) qui ne se ferme pas correctement. Il peut exister deux formes de RGO : le RGO physiologique (passager) et le RGO pathologique (chronique).

Favoriser une meilleure position de sommeil

L’une des premières manières d’aider le bébé souffrant de RGO à dormir plus paisiblement est de modifier sa position durant le sommeil. En effet, en évitant que le bébé dorme allongé à plat sur le dos, on réduit les probabilités que l’acide stomachique ne remonte dans l’œsophage.

La position inclinée

Une position qui a généralement de bons résultats est celle où le bébé est légèrement incliné, la tête étant plus haute que le reste du corps. Cette position peut être obtenue en utilisant un coussin de soutien ou un berceau incliné.

Adapter les repas

L’adaptation des repas est une autre manière de diminuer les symptômes du RGO chez le bébé et donc de favoriser un meilleur sommeil. Il s’agit ici surtout de limiter la quantité de nourriture absorbée en une fois par le bébé tout en augmentant le nombre de repas quotidiens.

Fragmenter les repas

L’idée est d’implémenter des repas plus réguliers mais en moins grande quantité. Ainsi, l’estomac du bébé ne sera jamais trop plein, réduisant ainsi la pression sur le sphincter et le risque de reflux.

Consulter des spécialistes

En cas de persistance des symptômes, il est très important de consulter un professionnel de santé qui pourra diagnostiquer le type de RGO dont souffre le bébé et prescrire des mesures adaptées. Il pourra notamment s’agir de médicaments qui réduiront la production acide de l’estomac ou encore d’un régime alimentaire particulier.

En conclusion, aider un bébé souffrant de RGO à dormir paisiblement demande de la patience et l’application de certaines règles essentielles. Ajuster la position de sommeil, gérer les repas et consulter régulièrement un professionnel de santé sont autant de pistes à explorer pour améliorer le quotidien et le sommeil de votre enfant. Par ailleurs, la recherche scientifique fait constamment de nouvelles découvertes sur le RGO, et il est fort probable que de nouveaux traitements voient le jour dans les années à venir.

Vos questions sur le sujet

Quels sont les signes du RGO chez le bébé ?

Outre les régurgitations fréquentes après les repas, un comportement irritable, des pleurs persistants, un mauvais sommeil, un refus de manger ou une faible prise de poids sont autant d’indices qui peuvent suggérer un RGO chez le bébé.

Le RGO peut-il disparaître tout seul ?

Le RGO physiologique a tendance à disparaître tout seul au fur et à mesure que le bébé grandit et que son système digestif arrive à maturité. En revanche, dans le cas d’un RGO pathologique, une consultation médicale est nécessaire.

Est-ce dangereux pour le bébé ?

En règle générale, le RGO n’est pas dangereux pour la santé du bébé. Cependant, il peut être très inconfortable et perturber son sommeil et son humeur. Dans les rares cas où il pourrait causer des complications, une prise en charge médicale est nécessaire.

Leave a Reply